Fifty Shades HS : Grey - E.L. James

Auteur : E.L. James
Éditions : JC Lattès
Genre : Erotisme
Date de publication originale : 2015
Pages : 556

 "J'ai trois voitures. Elles roulent vite sur le plancher."

Synopsis :

Christian Grey contrôle tous les aspects de sa vie : son monde est ordonné, organisé et désespérément vide, jusqu'au jour où Anastasia Steele tombe la tête la première dans son bureau. Il tente de l'oublier, mais il est emporté dans un tourbillon d'émotions qui le dépassent.
À l'inverse des autres femmes, Ana l'ingénue semble lire en lui à livre ouvert, et deviner un cœur d'homme blessé derrière l'apparence glacée du magnat des affaires.
Ana pourra-t-elle effacer les horreurs que Christian a connues dans son enfance et qui ne cessent de le tourmenter ? Ou est-ce que la face sombre de la sexualité de Christian, son goût exacerbé du pouvoir et le peu d'estime de soi qui le consument auront raison des sentiments de la jeune femme ?

Dans cette série :

http://exulire.blogspot.fr/2016/12/fifty-shades-tome-1-cinquante-nuances.html   http://exulire.blogspot.fr/2017/01/fifty-shades-tome-2-cinquante-nuances.html http://exulire.blogspot.fr/2017/02/fifty-shades-tome-3-cinquante-nuances.html
 
Ce que j'en ai pensé :
 
On prend la même histoire et on recommence, serait-ce devenu une habitude des auteurs à succès de faire ce genre de HS ? Je ne sais pas, mais c'est le sentiment que j'ai en ce moment.
 
Point positif de ce roman, c'est que j'ai laissé passer quelques mois entre la fin de la trilogie et la lecture de ce tome. Ce qui m'avait permis d'oublier entre temps quelques intrigues du premier tome. Même si j'avais vu les films entre temps, mon plaisir n'a pas diminué.
 
Alors oui, rien d'exceptionnel d'être dans la tête de Christian mais c'est tout de même moins gnangnan que de l'être dans celle d'Anastasia : plus de déesse interne qui danse la gigue, ni de pantalon qui tombe sur les hanches : supersexy ! Et surtout aucun équivalent masculin. Anna apparait pour Christian comme désirable, scandaleusement attirante et Christian reste un homme qui se sait beau, sexy, riche et qui cultive sa part d'ombre, qui adore "dominer" dans tous les sens du terme, que ça soit au travail ou dans sa vie sentimentale. Et justement parlons-en, c'est agréable de voir évoluer les sentiments qu'éprouve Christian tout au long du roman, de comprendre ses interrogations que le déclencheur "Anastasia" a provoqué sur son petit cœur de glace.
 
Alors non, ne vous attendez pas à des révélations fracassantes surtout lorsqu'il déjeune ou dine avec Miss Robinson, mais peu importe, ça se lit bien même si l'intrigue et le turn-over est un peu passé pour ma part.
 
En revanche les 50 dernières pages, donnent un souffle nouveau à cette série, avec des interrogations, de la souffrance, du manque et moi je garde mon petit cœur de midinette et j'aime beaucoup.
 
Citation :
 
"Lorsqu'une femme se marie quatre fois, on peut imaginer que l'espérance l'emporte sur l'expérience."
 
 
***

Commentaires

  1. Je n'ai lu que le tome 1 mais ça m'a suffit !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment particulier, maintenant que je les ai tous lus, je ne pense pas les relire un jour, mais ce fut intéressant, et c'est tout de même une trilogie qui a révolutionné ce genre ...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 2 - Diana Gabaldon

TTT #21 - les 10 romans à lire avant de mourir

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 1 - Diana Gabaldon

Bilan de l'année 2016